Voyages

Road Trip autour de Salta : Guide pratique

La boucle de Salta est une étape incontournable dans la découverte de l’Argentine. Bien qu’une bonne partie du voyage soit réalisable en bus, la location d’une voiture est indispensable pour profiter pleinement des paysages somptueux de cette région.

Location d’une voiture

De nombreuses agences de location se trouvent à Salta. Comme beaucoup de voyageurs nous souhaitions atteindre la Bolivie après cette boucle, seulement deux agences vous laissent la possibilité (pour un supplément bien sur) de laisser la voiture de location à La Quiaca, ville frontière entre l’Argentine et la Bolivie : Atlas Rent a car et Cactus. Leur prix sont quasi similaires, nous avons opté pour Atlas.

8 jours de location nous ont couté 16.000 Pesos. La restitution de la voiture à la Quiaca exige un supplément de 8200 Pesos. La voiture louée est un monospace Volkswagen, idéal pour une voiture bien chargée, tenue de route correcte (surtout pour les nombreux kilomètres de piste entre Cachi et Cafayate.

Itinéraire

Jour 1 : Salta – Cachi

Quelques heures seulement pour rejoindre Cachi en traversant le Parque Nacional Los Cardones. La vue est magnifique mais la route un peu sinueuse alors donnez le volant à une personne à l’aise ! Arrivée à Cachi, un déjeuner sur la place au restaurant Oliver est parfait pour découvrir un plat argentin typique comme le Guiso de Lentejas.

Après avoir rejoint notre Magnifique hôtel / Restaurant / Spa , La Merced del Alto, paradis qui valait totalement le coup d’exploser le budget, nous nous lançons sur la route de La Poma jusqu’à Puente Del Diablo (petite marche de 15 minutes pour admirer la vue).

Jour 2 : Las Cuevas de Acsibi 🖤

C’est un endroit dont on entend très peu parler dans les guides de voyage. Et pour cause, une seule famille fait visiter ces gorges pour un prix plus élevé que la moyenne. Cependant, en groupe ou seul, vous admirerez des formations rocheuses invraisemblables dans un environnement où le seul touriste, c’est vous ! La visite est souvent privée et cette famille adorable vous cuisinera même un déjeuner incroyable ! Cette escapade est plus que recommandée !

Jour 3 : Cachi – Cafayate

C’est la partie de la route la plus ardue selon les guides de voyages. Et c’est vrai ! Mais ça reste tout de même surmontable en roulant tranquillement. Sur la route nous nous sommes arrêtées plusieurs fois pour admirer la vue toujours aussi splendide ! Cafayate est une toute petite ville très conviviale dont la vie nocturne est très active alors profitez-en pour vous imprégner de l’ambiance du coin en mangeant un gras mais succulent Choripan acheté auprès d’un vendeur de rue.

Cafayate est aussi très connue pour son vin, de nombreuses bodégas vous propose des dégustations de vin à prix modique. La Bodega Hermanos propose en plus de vous faire goûter leur fromages délicieux dans une cours jardin très belle, profitez-en pour vous détendre là bas en fin de journée !

Jour 4 : Cafayate – Salta

Sur cette route, Les arrêts sont nombreux dans la Quebrada de las Conchas mais souvent indiqués au dernier moment, alors prenez votre temps et soyez attentifs afin de ne rien manquer du spectacle ! Parmis les plus beaux arrêts on compte la Garganta del Diablo, Tres Cruces, El Anfiteatro et el Obelisco. Comptez une bonne demi-journée de Cafayate à Salta.

Jour 5 : Salta – Purmamarca – Tilcara

La route est bien meilleure en allant vers le Nord ! Nous avons même eut la chance d’assister aux alentours de Jujuy à une fête traditionnelle avec pleins de gauchos, de chevaux et de stands restaurant argentins bien gras que l’on adore !

Premier arrêt à Purmamarca pour emprunter el Paseo de los Colorados, chemin de promenade court et facile qui mène au point de vue sur la montagne aux 7 couleurs. Le village est plein de boutiques artisanales et nous entamons la séance shopping !

Nous reprenons la route et arrivons à Tilcara, village charmant où l’on passera 2 nuits.

Jour 6 : Tilcara

En plus des bars, restaurants et petites boutiques artisanales, il est possible de visiter les alentours à pied comme en voiture. La Garganta del Diablo est accessible à pied par une randonnée qui grimpe un peu mais aux nombreux points de vue sur les alentours.

Comme dans le reste du pays, beaucoup de chiens traînent sur les sentiers de randonnée. N’ayez pas peur, ils vous raccompagneront surement très galamment jusqu’à votre hôtel !

La Pucara de Tilcara bien que chère offre aussi un très beau point de vue sur les alentours.

Jour 7 : Tilcara – Uquia – Humahuaca

Quebrada de las señoritas 🖤

Arrêtez-vous dans le petit village de Uquia et garez-vous sur la place du marché. De là remontez tout droit jusqu’au cimetière et suivre la route/chemin. Cette Quebrada n’est pas indiquée et le chemin de randonnée n’est pas clairement défini, je vous conseille de télécharger les cartes de Maps.Me qui vous aideront à garder le cap ! Cette randonnée vous offre un panel de couleurs incroyables pour une marche assez facile. Arrivés au bout du chemin, continuez sur la gauche entre les pierres jusqu’à la Cueva et profitez de la fraicheur et du silence de la roche.

Humahuaca

Humahuaca, village moins séduisant que Tilcara reste un point de passage indispensable pour sa montagne aux 14 couleurs, et notre dernier arrêt avant d’atteindre la frontière. L’arrêt fût bref mais un restaurant a retenu notre attention. Au coeur de la vieille ville, le restaurant Pachamanka vous charmera avec sa terrasse intérieure buccolique et ses plats locaux délicieux. A goûter absolument: Les Tamales et la Mossa de Coca, on adore !

El Hornocal 🖤

Point d’orgue de ce road trip, la montagne aux 14 couleurs est un monument. Indescriptible dans sa variété de couleurs, elle laisse la foule de touriste perdue dans la béatitude. Comptez 50 pesos par voiture et prévoyez des vêtements chauds. L’observatoire est très haut, il est possible que vous ayez des difficultés à respirer, restez calme et si vous ressentez nausées ou migraine, redescendez sans tarder et respirer calmement.

Jour 8 La Quiaca – Bolivia

Nous rendons la voiture à l’agence devant la gare routière de la Quiaca puis nous prenons un taxi jusqu’à la frontière bolivienne. Ne pas oublier de s’arrêter au poste frontière, il se peut qu’ils ne tamponnent pas votre passeport mais vous donne un simple ticket d’entrée à ne surtout pas perdre (très pratique on adore). Et voilà, fin du road trip et départ pour la Bolivie !

Non classé, Voyages

Salar d’Uyuni : guide pratique

Les Salar d’Uyuni sont pour tout voyageur en Amérique du Sud à la fois redoutés et très attendus. Une fois dans ce fameux désert, on comprend alors pourquoi ! Bien que notre road trip en 4×4 soit un des meilleurs souvenirs de mon voyage, il nous a fallu préparer correctement notre escapade. Voici un guide pratique pour vous aider à faire vos choix.

Départ de Tupiza

Itinéraire de 4 jours au départ de Tupiza et se termine à Uyuni. C’est le moins cher des 3 (San Pedro de Atacama et Uyuni). Les départs d’Uyuni sont très fréquents, les visites se feront donc en même temps que beaucoup d’autres voyageurs. Tupiza est une petite ville plutôt agréable comparée à la lugubre Uyuni.

Tupiza Pratique

  • Banco Union n’a pas fonctionné pour tous les types de cartes. Banco Fie est à privilégier. Renseignez vous bien auprès de votre banque avant de partir, ma carte n’est pas passée en Bolivie.
  • Nous avons dormi à l’hôtel El Grano de Oro, les hôtes sont d’une incroyable gentillesse et leur petit déjeuner très copieux.
  • Aller déjeuner au Mercado Gil Duran, pour très peu cher vous gouterez la cuisine locale délicieuse et bien copieuse. Prévenez vous dans le marché mais attention aux produits frais !

Agence

  • L’agence La Torre et son guide Luis Alberto ont organisé notre voyage à la perfection. Notre guide à organisé l’itinéraire afin que nous soyons les premiers sur place à chaque excursion, longueur d’avance nous permettant de profiter du panorama seuls. Je les recommande vivement.
  • Les auberges où nous avons dormi étaient relativement bien équipées et les sacs de couchage de l’agence d’excellente qualité. Nous avons dormi au chaud, bien habillés quand même.
  • Les repas sont équilibrés et très bons, les petits déjeuner copieux, ils ont même pensé au goûter.

Préparation pour le Salar

  • Achetez à Tupiza des feuilles de Coca à mâcher, du Paracétamol et … des antidhiarréiques ! Notre compagnon de voiture en a fait l’expérience, quand on part pour 4 jours en voiture, il vaux mieux éviter ce genre de malaises. Le mal de l’altitude est à prendre au sérieux, il se peut qu’à certains moments vous ayez des difficultés à respirer et maux de tête. Hydratez vous et mâchez de la Coca !
  • Vêtements très chauds et coupe vent obligatoire. Le temps est très changeant et les nuits sont extrêmement froides. Bonnet, gants et grosses chaussettes de rigueur !
  • Si vous êtes seuls, vous pouvez tenter de rejoindre un groupe de personnes qui vous correspondent avant de réserver le tour. Malheureusement 4 jours peuvent devenir très longs quand on est entouré des mauvaises personnes.

Excursion dans le désert

En 4 jours de 4×4, nous ne nous sommes pas ennuyé une seconde. Bien sûr il y a des moments de vide ou nous regardons tous par la fenêtre épuisés, mais les nombreux panoramas en valent la peine. Montagnes, déserts, lever et coucher de soleil sur l’incroyable Salar d’Uyuni valent bien l’aventure dans laquelle vous vous lancez. Un extrait ci dessous de ces quelques vues.

Laguna Negra

Laguna Colorada

Geysers

Laguna Verde et Volcan Licancabur

Le Salar

Amis voyageurs, n’hésitez pas à poser vos questions , à bientôt !

Voyages

Dans ma Valise en Amérique du Sud

Faire son sac pour un pays inconnu n’est jamais aisé, voici le récapitulatif (post voyage) de mon backpack en Amérique du Sud. 

Vêtements

  • Jean × 1
  • Jogging (idéal pour les longs trajets en bus)
  • Short
  • Pantalon de randonnée
  • Collant en laine Mérinos
  • Pyjama fin
  • Robe
  • Débardeurs / T shirt × 3-4
  • Pull de ville × 1
  • T shirt manche longue technique × 1
  • Pull en Laine Mérinos × 1
  • Polaire × 1
  • Anorak
  • Echarpe, bonnet et gants
  • Casquette / chapeau
  • Culottes × 4-5
  • Chaussettes en laine × 2 (jour et nuit)
  • Soutif x 2 (dont une brassière plus confortable pour marcher)
  • Maillot de bain
  • Chaussures de rando
  • Tennis
  • Tongs (essentielle surtout pour les douches cracras)

Accessoires 

  • Sac à dos (45+10 L minimum) + housse imperméable 
  • Sac à dos technique (dos anti transpirant et poches latérales) 
  • Petit sac bandoulière
  • Sacs (linge sale, bouffe, poubelle)
  • 1 Tupperware
  • 1 fourchette
  • 1 couteau suisse (avec ciseau ongles, pince à épiler, ouvre bouteille et ouvre boite) 
  • Lunettes de soleil
  • Anti moustique
  • Crème solaire
  • Lampe frontale
  • Tablette + Carte SD (avec pleins de films dedans)
  • Adaptateur, batterie externe, 2 câbles, écouteurs
  • Gourde de 1 L
  • Mousquetons × 2 (1 pour accrocher les chaussures qui puent en dehors du sac, 1 pour accrocher la gourde ou la casquette)
  • 1 Carnet et stylo
  • 1 petit dictionnaire
  • Jeu de cartes
  • Bouchons d’oreilles
  • Cadenas
  • Gel anti bactérien
  • Cendrier portable
  • 1 petit sac de couchage ou 1 couverture en Alpaga (achetée sur place)
  •  Contraception et menstruations 

Trousse de toilette 

  • Shampoing solide
  • Savon de Marseille (corps et lessive)
  • Brosse à dent et dentifrice
  • Huile de Coco (hydrate corps et visage) ou crème hydratante
  • Baume à levre
  • Déo ou pierre d’alun
  • Rasoir
  • Serviette microfibre

Trousse de secours 

  • Pansements normaux et spéciales cloques
  • Désinfectant, compresses et sérum physiologique
  • Paracétamol (tres utile)
  • Ibuprofene
  • Anti diarrheique
  • Spason
  • Pour le mal de l’altitude : acheter des feuilles de Coca sur place
  • Anti histaminique (allergies) 
  • Antibiotique général (sur prescription médicale)
  • Crème apaisante (piqûres de moustiques et bêtes étranges) 

Formalités 

  • Passeport et copies sur la boite mail
  • 1 compte Paypal
  • 1 CB de voyageur sinon Visa est plus acceptée que Mastercard
  • Des dollards US (acceptés partout)
  • Une assurance voyageur
  • Playlist téléchargée
  • App MappsMe téléchargée
  • Permis de conduire international
  • Vaccins à jour 

Bon voyage ! 

Voyages

Ushuaïa – La Ville du Bout du Monde

Ushuaïa nous a tous fait rêver. Même si la plupart des gens, grâce aux fameux gels douches, imagine une ile paradisiaque, les premiers mots que l’on prononcent en arrivant sont « GLA GLA » et « WAOUH ».

La ville, bien  qu’aujourd’hui très convoitée par les touristes (et donc très chère), n’en reste pas moins une étape incontournable dans la découverte de la Patagonie.

Les incontournables

  • Virée en Catamaran sur le Canal de Beagle

20190317_154821_001

Quelques heures en bateau le temps d’admirer les Pingouins, Cormorans et par chance les Toninas (espèces de dauphins) qui nous ont laissés admiratives avec mes deux nouvelles amies (l’équipe du matin a pu approcher une baleine). La vue est magnifique, et si comme moi vous arrivez à Ushuaïa sous la pluie, rien de telle qu’une ballade en bateau pour sauver la journée.

  • Parc National Tierra Del Fuego

20190424_073335

Si vous arrivez en plein été, camper dans le parc vous permettra d’accéder aux nombreux sentiers et points de vue qu’il peut offrir. Si comme moi votre temps est limité et la météo est non clémente pour l’accès aux Miradors, la simple ballade de 2-3 heures le long de la côte vous permettra d’admirer ces superbes paysages. A l’entrée du sentier, arrêtez vous à la Poste du Bout du Monde pour envoyer quelques cartes postales (pas trop parce que c’est très cher).

  • Laguna Esmeralda 🖤

20190424_072603

C’est de loin mon meilleur souvenir d’Ushuaïa, autant pour la vue que pour le contexte de ma visite. En effet, les bus touristiques coûtent très chers, et me promener en même temps que 50 autres personnes n’est pas ma tasse de thé. Sur les conseils éclairés d’autres voyageurs solitaires, j’entrepris alors de m’y rendre en Stop. Voyager en tant que femme seule n’est jamais évident, mais si je ne fais pas de stop à Ushuaïa, je n’en ferai nul par ailleurs. Me voilà donc dans le bus local à 8h du matin, le conducteur de bus très gentil me laisse à la sortie de la ville, et en 1 minute top chrono je me retrouve dans la voiture d’un charmant couple qui partage avec moi leur maté. Je me retrouve 20 minutes plus tard à l’entrée du sentier,puis 2 heures de ballade plus tard à la Laguna Esmeralda. Le sentier est TRES BIEN balisé, impossible de se perdre. Le paysage est incroyable, l’émotion est à son comble. Un pique nique plus tard, je repars dans l’autre sens, comblée. J’attendrai à nouveau 2 minutes montre en main avant que deux sympathiques garçons me ramènent en voiture jusqu’à l’entrée de mon Hostel (La grande classe).

Etc.

  • J’ai dormi à l’Hostal Yakush : Malgré un clair problème d’isolement sonore, la localisation, l’acceuil et les rencontres que j’y ai faite ont compensé le manque de sommeil.
  • Passez par l’office de tourisme pour faire tamponner votre passeport ! 20190527_140743
  • Arriver ou quitter Ushuaïa en avion vous garantit une vue imprenable sur le Canal de Beagle. Mon vol Ushuaïa – El Calafate fut un régal pour les yeux !
Voyages

Les Orques de la Péninsule Valdes

Récit de l’Aventure

La Péninsule Valdès et moi, c’est une grande Histoire d’Amour. Il y a 3 ans, de passage dans le pays, j’avais réalisé mon rêve de voir des Baleines.
Aujourd’hui, je reviens avec un nouveau rêve : Les Orques !

Bon, de base, je ne devais pas y retourner, j’étais sensée remonter à Bariloche. Mais après avoir rêvé d’orques pendant 1 semaine, je décide de suivre mon instinct direction Puerto Madryn !

Une nuit de bus plus tard, j’arrive à Puerto Madryn. Je rencontre André et Emilie qui souhaitent aussi voir les orques, je loue une voiture et le lendemain nous partons pour la Péninsule Valdes.

Ce jour le 29 Mars 2019, nous nous rendons à Puerto Piramides (seul village de la Péninsule). Nous laissons nos bagages à l’Hostel et direction Punta Norte. Les conditions ne sont pas favorables, mais on ne sait jamais !
Arrivée à Punta Norte, je rencontre Christophe et Robin, deux français présents sur la Péninsule depuis plusieurs jours. Nous avons le même rêve, nous ne nous quitterons plus de tout le séjour !

Je rencontre Jorge le garde faune, il s’y connait en orques, cela fait 18 ans qu’il travaille sur la Péninsule. Sa passion , c’est les orques, il répondra à toutes nos questions et s’amusera beaucoup de nos désillusions ! Le soir nous rentrons bredouille, ce n’est pas grave, demain c’est mon anniversaire, ils seront là pour sur !

Le 30 Mars 2019, la journée s’annonce excellente. La marée haute étant très tôt le matin, nous décidons de nous rendre à Punta Norte uniquement l’après midi pour la marée suivante.
Arrivés à Punta Norte, Jorge nous dit « Je ne vous dis rien, regardez le tableau ». 10 orques étaient présents à 8h. Nous sommes Dégoûtés ! Mais nous y croyons toujours, ils pourraient revenir cette après midi.

Les orques sont partis au Sud, ils ne reviendront pas. Les grilles ferment à 20h, nous supplions Jorge d’ouvrir la grille à 7h30 demain au lieu de 8h pour voir le lever du soleil. « Je vous verrai à 8h » Nous répond t- il amusé.
Bon, c’est mon anniversaire, nous n’avons pas vu d’orques mais il faut quand même fêter ça !

Du Fernet et une nuit blanche plus tard, nous voilà repartis sur la piste à 6h du matin, armés d’une bonne playlist et de maté (l’essentiel pour voyager).
Arrivés devant la grille à 7h30 du matin, nous assistons au lever de soleil sur l’océan, la vue est magnifique. Puis, contre toute attente, nous voyons Jorge arriver en courant pour ouvrir la grille. « Ils sont là ! Ils sont là ! » Nous crie t- il. Nous courons jusqu’à la plage, ILS SONT LA.

Des ailerons volent dans l’eau, d’une délicatesse incroyable. Le spectacle est magique, comme dans un rêve. Cela dure 1h, puis ils s’en vont au Sud. Nous nous embrassons tous, et décidons de passer la journée ici, au cas où ils reviendraient ce soir pour la prochaine marée haute.

20190331_182407

Vers 15h, le talkie walkie se met à parler . Les orques sont à 5kms, ils seront là dans 1 heure. 20 minutes plus tard, Jorge voit un aileron dans ses puissantes jumelles. 30 minutes plus tard, 13 orques sont là, juste a côté de nous. Ils se répartissent sur la côte et commencent le repérage. Ils resteront des heures, tenteront des approches pour chasser, nous ne les verrons pas s’échouer sur la plage, mais les voir à quelques mètres de nous nous suffit amplement.

A 20 heures nous embrassons fort Jorge et ses collègues et nous nous promettons tous de revenir un jour sur la Péninsule Valdes. Je n’aurais jamais rêvé un aussi bel anniversaire. Un jour nous reviendrons …

Infos pratiques
Ce que vous devez savoir avant de vous rendre sur la Péninsule Valdès

Avant propos
Les orques sont des animaux imprévisibles, ils peuvent ne pas se montrer même si toutes les conditions sont réunies. Il se peut que vous soyez chanceux, mais si voulez vraiment les voir, il faudra être prêts à attendre plusieurs jours sur le ponton de Punta Norte.
Jorge le garde faune et ses collègues se feront un plaisir de vous expliquer tout sur les orques autour d’un bon maté.
Pour ma part j’ai attendu 3 jours sur ce ponton , pour mon nouvel ami Christophe ce fut 6 jours.

SONY DSC

Où et Quand voir des orques
Sur la Péninsule Valdes, ils se rendent à Punta Norte et Caleta Valdes, Punta Norte reste le spot le plus propice à l’observation des orques.
– Les orques sont présents sur la Péninsule toute l’année, cependant ils adorent chasser le bébé lion de mer au mois de Mars – Avril
Marées hautes : les orques peuvent venir 3h avant et après
Vents et vagues : Si le vent souffle fort vers le Sud, il y moins de chance de les apercevoir à Punta Norte, ils seront plus au Sud (en théorie bien sûr). Lorsque la mer est agitée, que les vagues sont fortes, les orques ne chassent pas sur la plage, c’est trop dangereux. Dans le meilleur des cas, avec vent et mer calme, Punta Norte sera parfait pour les observer en action.

Renseignements et contacts
– Avant votre arrivée, écrivez à l’Office de tourisme de Puerto Piramides, ils se feront un plaisir de vous communiquer le calendrier des marées hautes et autres informations.
– Journal de Bord de la Péninsule : Actuualisé chaque jour, suit les mouvement des animaux

– Suivi du Vent

Centre d’information à l’entrée de la Péninsule

Transports
Madryn – Valdès
– 1 à 3 Bus par jour le matin avec retour le soir (selon la saison)
Le bus vous amène à Puerto Piramides
Louer une voiture : Nombreuses agences à Madryn, j’ai choisis Dubrovnik pour leur Chevrolet qui tient bien sûr la piste
Auto Stop : De la sortie de la ville il est très probable de trouver des voitures en partance pour la Péninsule, pour le retour, trouvez des amis sur le parking de Punta Norte ou au croisement du début de piste avant Puerto Piramides . Des locaux font le trajet chaque jour depuis Puerto Madryn.
Covoiturage : faites le tour des auberges de jeunesse (ou juste de votre chambre) à Madryn.
Piramides – Punta Norte

Puerto Piramides- Punta Norte 
Bus touristique, pour les orques n’est pas un bon plan, il dessert sur un temps limité les différentes parties de la Péninsule et ne prend pas en compte les horaires de marées hautes.
Auto Stop depuis le croisement en haut de Piramides (début des pistes)
Voiture : Trajet d’environ 1h30 jusqu’à Punta Norte

Dormir sur la Péninsule
Les orques adorent le lever du soleil , et nous aussi !
Passez une nuit sur la péninsule, levez vous très tôt, arrivez à Punta Norte pour voir se lever le soleil sur l’Océan et priez pour qu’ils soient là.
Il y a un camping, des hôtels et auberges de jeunesse. Nous avons dormi à l’Hostal Bahia Ballenas, Natalia la gérante est d’une gentillesse incroyable et m’a cuisiné un énorme gâteau de Dulce de Leche pour mon anniversaire 🖤

A Noter
– L’unique distributeur de billet ne fonctionne pas pour les cartes étrangères et la plupart des Hostels n’acceptent pas le paiement en carte, retirez donc une bonne quantité de billets avant de vous rendre sur la Péninsule !

– Passez par le Centre des Visiteurs à l’entrée de la Péninsule pour y faire tamponner votre passeport !

20190527_141233
Restaurant délicieux : La Covacha