Voyages

Road Trip autour de Salta : Guide pratique

La boucle de Salta est une étape incontournable dans la découverte de l’Argentine. Bien qu’une bonne partie du voyage soit réalisable en bus, la location d’une voiture est indispensable pour profiter pleinement des paysages somptueux de cette région.

Location d’une voiture

De nombreuses agences de location se trouvent à Salta. Comme beaucoup de voyageurs nous souhaitions atteindre la Bolivie après cette boucle, seulement deux agences vous laissent la possibilité (pour un supplément bien sur) de laisser la voiture de location à La Quiaca, ville frontière entre l’Argentine et la Bolivie : Atlas Rent a car et Cactus. Leur prix sont quasi similaires, nous avons opté pour Atlas.

8 jours de location nous ont couté 16.000 Pesos. La restitution de la voiture à la Quiaca exige un supplément de 8200 Pesos. La voiture louée est un monospace Volkswagen, idéal pour une voiture bien chargée, tenue de route correcte (surtout pour les nombreux kilomètres de piste entre Cachi et Cafayate.

Itinéraire

Jour 1 : Salta – Cachi

Quelques heures seulement pour rejoindre Cachi en traversant le Parque Nacional Los Cardones. La vue est magnifique mais la route un peu sinueuse alors donnez le volant à une personne à l’aise ! Arrivée à Cachi, un déjeuner sur la place au restaurant Oliver est parfait pour découvrir un plat argentin typique comme le Guiso de Lentejas.

Après avoir rejoint notre Magnifique hôtel / Restaurant / Spa , La Merced del Alto, paradis qui valait totalement le coup d’exploser le budget, nous nous lançons sur la route de La Poma jusqu’à Puente Del Diablo (petite marche de 15 minutes pour admirer la vue).

Jour 2 : Las Cuevas de Acsibi 🖤

C’est un endroit dont on entend très peu parler dans les guides de voyage. Et pour cause, une seule famille fait visiter ces gorges pour un prix plus élevé que la moyenne. Cependant, en groupe ou seul, vous admirerez des formations rocheuses invraisemblables dans un environnement où le seul touriste, c’est vous ! La visite est souvent privée et cette famille adorable vous cuisinera même un déjeuner incroyable ! Cette escapade est plus que recommandée !

Jour 3 : Cachi – Cafayate

C’est la partie de la route la plus ardue selon les guides de voyages. Et c’est vrai ! Mais ça reste tout de même surmontable en roulant tranquillement. Sur la route nous nous sommes arrêtées plusieurs fois pour admirer la vue toujours aussi splendide ! Cafayate est une toute petite ville très conviviale dont la vie nocturne est très active alors profitez-en pour vous imprégner de l’ambiance du coin en mangeant un gras mais succulent Choripan acheté auprès d’un vendeur de rue.

Cafayate est aussi très connue pour son vin, de nombreuses bodégas vous propose des dégustations de vin à prix modique. La Bodega Hermanos propose en plus de vous faire goûter leur fromages délicieux dans une cours jardin très belle, profitez-en pour vous détendre là bas en fin de journée !

Jour 4 : Cafayate – Salta

Sur cette route, Les arrêts sont nombreux dans la Quebrada de las Conchas mais souvent indiqués au dernier moment, alors prenez votre temps et soyez attentifs afin de ne rien manquer du spectacle ! Parmis les plus beaux arrêts on compte la Garganta del Diablo, Tres Cruces, El Anfiteatro et el Obelisco. Comptez une bonne demi-journée de Cafayate à Salta.

Jour 5 : Salta – Purmamarca – Tilcara

La route est bien meilleure en allant vers le Nord ! Nous avons même eut la chance d’assister aux alentours de Jujuy à une fête traditionnelle avec pleins de gauchos, de chevaux et de stands restaurant argentins bien gras que l’on adore !

Premier arrêt à Purmamarca pour emprunter el Paseo de los Colorados, chemin de promenade court et facile qui mène au point de vue sur la montagne aux 7 couleurs. Le village est plein de boutiques artisanales et nous entamons la séance shopping !

Nous reprenons la route et arrivons à Tilcara, village charmant où l’on passera 2 nuits.

Jour 6 : Tilcara

En plus des bars, restaurants et petites boutiques artisanales, il est possible de visiter les alentours à pied comme en voiture. La Garganta del Diablo est accessible à pied par une randonnée qui grimpe un peu mais aux nombreux points de vue sur les alentours.

Comme dans le reste du pays, beaucoup de chiens traînent sur les sentiers de randonnée. N’ayez pas peur, ils vous raccompagneront surement très galamment jusqu’à votre hôtel !

La Pucara de Tilcara bien que chère offre aussi un très beau point de vue sur les alentours.

Jour 7 : Tilcara – Uquia – Humahuaca

Quebrada de las señoritas 🖤

Arrêtez-vous dans le petit village de Uquia et garez-vous sur la place du marché. De là remontez tout droit jusqu’au cimetière et suivre la route/chemin. Cette Quebrada n’est pas indiquée et le chemin de randonnée n’est pas clairement défini, je vous conseille de télécharger les cartes de Maps.Me qui vous aideront à garder le cap ! Cette randonnée vous offre un panel de couleurs incroyables pour une marche assez facile. Arrivés au bout du chemin, continuez sur la gauche entre les pierres jusqu’à la Cueva et profitez de la fraicheur et du silence de la roche.

Humahuaca

Humahuaca, village moins séduisant que Tilcara reste un point de passage indispensable pour sa montagne aux 14 couleurs, et notre dernier arrêt avant d’atteindre la frontière. L’arrêt fût bref mais un restaurant a retenu notre attention. Au coeur de la vieille ville, le restaurant Pachamanka vous charmera avec sa terrasse intérieure buccolique et ses plats locaux délicieux. A goûter absolument: Les Tamales et la Mossa de Coca, on adore !

El Hornocal 🖤

Point d’orgue de ce road trip, la montagne aux 14 couleurs est un monument. Indescriptible dans sa variété de couleurs, elle laisse la foule de touriste perdue dans la béatitude. Comptez 50 pesos par voiture et prévoyez des vêtements chauds. L’observatoire est très haut, il est possible que vous ayez des difficultés à respirer, restez calme et si vous ressentez nausées ou migraine, redescendez sans tarder et respirer calmement.

Jour 8 La Quiaca – Bolivia

Nous rendons la voiture à l’agence devant la gare routière de la Quiaca puis nous prenons un taxi jusqu’à la frontière bolivienne. Ne pas oublier de s’arrêter au poste frontière, il se peut qu’ils ne tamponnent pas votre passeport mais vous donne un simple ticket d’entrée à ne surtout pas perdre (très pratique on adore). Et voilà, fin du road trip et départ pour la Bolivie !

DIY

DIY – Baume à lèvres réparateur

Mon baume à lèvres n’est jamais vraiment loin de moi. Les lèvres toujours sèches ou gercées ? Ce baume apaisant et réparateur vous prodiguera une sensation de douceur et un confort rapide. Amusez -vous bien !

Ingrédients

Pour un petit pot Bonne Maman de 20 mL

  • Huile végétale d’Amande Douce 4 g
  • Macérât de Calendula 2 g 
  • Beurre végétal de Karité 8 g 
  • Cire d’abeille 4 g 
  • Vitamine E 1 goutte 
  1. Dans un petit bol, mélanger la Vitamine E et le macérât de Calendula.
  2. Au Bain-marie, faire fondre la cire d’abeille.
  3. Ajouter le beurre de Karité, mélanger
  4. Ajouter l’huile d’Amande douce, mélanger
  5. Hors feu, ajouter le macérât de Calendula, mélanger.
  6. Transvaser rapidement dans un pot propre et stérilisé, mettre au frigo 48 h puis conserver à T° ambiante, à l’abri de la lumière et de la chaleur.
DIY

DIY – Sérum réparateur fin d’été

L’été a été chaud et j’ai adoré contempler ma peau couleur caramel. Cependant après quelques expositions au soleil (bien protégées quand même), ma peau a fini par quémander une aide un peu plus forte que de l’huile de Coco pour tenir le choc. Quand la peau sèche, tiraille ou que l’eczéma apparaît, j’applique mon sérum sur le corps et le visage afin qu’elle retrouve force, confort et douceur.

Ingrédients

  • Huile d’Amande douce : Douce, émolliente et assouplissante, elle apaise et répare les peaux sèches et fragiles. 
  • Huile de Bourrache : Régénérante et réparatrice, calmante et apaisante des peaux sensibles, elle redonne élasticité et tonicité à la peau. 
  • Macérât de Calendula : anti-inflammatoire puissant, très apaisant : Gerçures, feu du rasoir, atopique, coups de soleil, démangeaisons, piqûres d’insectes, peaux qui tiraillent, sèches, rugueuses. 
  • Vitamine E : Conservateur naturel des huiles et beurres végétaux.    

Recette

Verser les ingrédients dans un flacon pompe de 20 mL

  • Huile végétale d’Amande douce 5 g
  • Huile végétale de Bourrache 3.8 g
  • Macérât de Calendula 1.2 g
  • Vitamine E 1 goutte

Bonne rentrée !

DIY

DIY – Beurre corporel douceur Coco – Cacao – Géranium

Je voulais avoir la peau douce … Avec ma peau très sèche, je qualifie plus souvent ma peau de “stable” ou “en convalescence” que douce. Mais j’avais envie d’essayer, de persévérer et de m’offrir une peau de bébé pour une fois ! Au final j’obtiens un beurre corporel anti-âge, anti-vergetures et une peau toute douce et agréablement parfumée !

Ingrédients

  • Beurre de Cacao : il nourrit et apaise les peaux normales à sèches, assouplit et protège les peaux rêches et déshydratées et a une action anti-âge.
  • Huile de Coco : très nourrissante, apaisante et douce. Idéale pour les peaux sèches, abîmées, gercées, rêches, manquant d’élasticité.
  • Cire d’abeille : produit de la ruche qui permet d’épaissir mes préparations.
  • Huile essentielle de Géranium Bourbon : actif anti-âge, tonique et raffermissant. Actions sur les peaux très sèches comme grasses acnéiques, très utile pour les vergetures et cicatrices.

Recette

Pour un pot de 30 g

  • Huile Végétale de Coco 12 g 
  • Cire d’abeille 3 g 
  • Beurre Végétale de Cacao 15 g 
  • Facultatif : Huile Essentielle de Géranium 17 gouttes 
  1. Au bain-marie, faire fondre l’huile de coco, la cire d’abeille et le beurre de cacao
  2. Hors feu : ajouter l’huile essentielle, homogénéiser et transvaser rapidement dans un pot propre et stérilisé de 30 mL
  3. Laisser 24h au frigo puis conserver à l’abri de la lumière et de la chaleur

Précautions

Comme toutes les huiles essentielles, des précautions et une connaissance du produit s’imposent avant de l’utiliser. Faites toujours un test allergique au pli du coude (24-48h sans réaction) et lisez les contre-indications.

DIY

DIY – Mon Baume Magique : l’atout de ma trousse à pharmacie

Le Baume Magique est devenu la star de ma trousse en pharmacie depuis le début de l’été. Coups de soleil, piqures de guêpes, moustiques, eczéma ou encore migraine, il s’adapte à tout et remplit très bien son rôle : il répare, apaise et protège ma peau tout en détendant par son odeur de Lavande.

Ingrédients

  • Macérât de Calendula : anti-inflammatoire puissant, très apaisant : Gerçures, feu du rasoir, atopique, coups de soleil, démangeaisons, piqûres d’insectes, peaux qui tiraillent, sèches, rugueuses.
  • Beurre de Karité : très apaisant, hydrate, nourrit et régénère la peau en profondeur.
  • Huile de Bourrache : Régénérante et réparatrice, calmante et apaisante des peaux sensibles, elle redonne élasticité et tonicité à la peau 
  • Huile essentielle de Lavande Fine : Cicatrisante et régénérante cutanée puissante ( cicatrices, coups de soleil, brulures, piqures d’insectes, eczéma, psoriasis). Elle calme le système nerveux (migraines), est anti-inflammatoire et décontractante musculaire (douleurs, rhumatismes). Antispasmodique puissante (nausées), calmante, sédative (insomnies, doute, déprime, stress, palpitations).
  • Vitamine E : Conservateur naturel des huiles et beurres végétaux. Ajoutez la dans vos préparations ou encore de votre flacon d’huile pour la conserver plus longtemps. 

Recette

Pour un pot de 30 g

  • Macérât de Calendula 7 g 
  • Huile Végétale de Bourrache 6 g 
  • Cire d’abeille 2 g 
  • Beurre Végétale de Karité 14 g 
  • Vitamine E* 1 goutte
  • Huile essentielle de Lavande Fine* 18 gouttes
  1. Dans un petit bol, mélanger le macérât de Calendula, la Vitamine E et l’huile essentielle de Lavande.
  2. Au Bain Marie, faire fondre la Cire d’abeille et le Beurre de karité.
  3. Ajouter l’huile de Bourrache et mélanger.
  4. Hors feu, ajouter le macérât de Calendula, transvaser rapidement dans un pot en verre stérilisé et laisser reposer quelques heures au frigo.
  5. Conserver à l’abri de la lumière et de la chaleur.

Utilisation

A appliquer sur la peau dès que nécessaire : crise d’eczéma, piqures d’insectes, coups de soleil, brûlures, hydratation des peaux sèches. En cas de stress, faire chauffer une noisette de baume dans la main et l’appliquer sur les poignets et le plexus solaire en respirant calmement.

Précautions

L’huile essentielle de Lavande Fine est déconseillée aux enfants de moins de 3 ans et femmes enceintes de moins de 3 mois. Ce produit est contre-indiqué si vous souffrez d’hypotension ou d’asthme.

DIY

DIY – Dentifrice en poudre Menthe Poivrée

Ah le dentifrice ! Pleins de produits chimiques et délicieusement moussant. D’aussi loin que je me souvienne, mes dents ont toujours été tâchées et mes gencives éternellement entrain de saigner. Avec appréhension, pour mon bien et celui de la planète, j’ai donc concocté un dentifrice en poudre. Après 1 an d’utilisation et l’approbation de deux dentistes, je ne retournerai aux dentifrices du commerce pour rien au monde ! Mes dents sont blanches comme neige, mes gencives en pleine forme et ma planète me remercie. La première utilisation est curieusement différente mais en aucun cas pénible. A votre cuisine ! A bientôt !

Ingrédients

  • Argile Blanche : abrasif doux et assainissant tout en respectant l’émail
  • Carbonate de Calcium : abrasif doux et agent blanchissant des dents
  • Huile essentielle de Menthe Poivrée : rafraîchit l’haleine, antibactérienne et antifongique

Recette

Dans un pot de 50 g

  • Carbonate de Calcium 22.5 g
  • Argile Blanche surfine 22.5 g
  • Huile essentielle de Menthe Poivrée 20 gouttes

Mélanger les ingrédients et les introduire dans un pot en verre que l’on conserve à l’abri de la lumière et de la chaleur.

Précautions

L’huile essentielle de Menthe Poivrée est contre indiquée aux enfants, femmes enceintes et certaines pathologies précises, il est important de lire la notice explicative avant utilisation de ce produit. Manipuler les argiles avec des instruments en bois ou en inox pour conserver leur efficacité.

Non classé, Voyages

Salar d’Uyuni : guide pratique

Les Salar d’Uyuni sont pour tout voyageur en Amérique du Sud à la fois redoutés et très attendus. Une fois dans ce fameux désert, on comprend alors pourquoi ! Bien que notre road trip en 4×4 soit un des meilleurs souvenirs de mon voyage, il nous a fallu préparer correctement notre escapade. Voici un guide pratique pour vous aider à faire vos choix.

Départ de Tupiza

Itinéraire de 4 jours au départ de Tupiza et se termine à Uyuni. C’est le moins cher des 3 (San Pedro de Atacama et Uyuni). Les départs d’Uyuni sont très fréquents, les visites se feront donc en même temps que beaucoup d’autres voyageurs. Tupiza est une petite ville plutôt agréable comparée à la lugubre Uyuni.

Tupiza Pratique

  • Banco Union n’a pas fonctionné pour tous les types de cartes. Banco Fie est à privilégier. Renseignez vous bien auprès de votre banque avant de partir, ma carte n’est pas passée en Bolivie.
  • Nous avons dormi à l’hôtel El Grano de Oro, les hôtes sont d’une incroyable gentillesse et leur petit déjeuner très copieux.
  • Aller déjeuner au Mercado Gil Duran, pour très peu cher vous gouterez la cuisine locale délicieuse et bien copieuse. Prévenez vous dans le marché mais attention aux produits frais !

Agence

  • L’agence La Torre et son guide Luis Alberto ont organisé notre voyage à la perfection. Notre guide à organisé l’itinéraire afin que nous soyons les premiers sur place à chaque excursion, longueur d’avance nous permettant de profiter du panorama seuls. Je les recommande vivement.
  • Les auberges où nous avons dormi étaient relativement bien équipées et les sacs de couchage de l’agence d’excellente qualité. Nous avons dormi au chaud, bien habillés quand même.
  • Les repas sont équilibrés et très bons, les petits déjeuner copieux, ils ont même pensé au goûter.

Préparation pour le Salar

  • Achetez à Tupiza des feuilles de Coca à mâcher, du Paracétamol et … des antidhiarréiques ! Notre compagnon de voiture en a fait l’expérience, quand on part pour 4 jours en voiture, il vaux mieux éviter ce genre de malaises. Le mal de l’altitude est à prendre au sérieux, il se peut qu’à certains moments vous ayez des difficultés à respirer et maux de tête. Hydratez vous et mâchez de la Coca !
  • Vêtements très chauds et coupe vent obligatoire. Le temps est très changeant et les nuits sont extrêmement froides. Bonnet, gants et grosses chaussettes de rigueur !
  • Si vous êtes seuls, vous pouvez tenter de rejoindre un groupe de personnes qui vous correspondent avant de réserver le tour. Malheureusement 4 jours peuvent devenir très longs quand on est entouré des mauvaises personnes.

Excursion dans le désert

En 4 jours de 4×4, nous ne nous sommes pas ennuyé une seconde. Bien sûr il y a des moments de vide ou nous regardons tous par la fenêtre épuisés, mais les nombreux panoramas en valent la peine. Montagnes, déserts, lever et coucher de soleil sur l’incroyable Salar d’Uyuni valent bien l’aventure dans laquelle vous vous lancez. Un extrait ci dessous de ces quelques vues.

Laguna Negra

Laguna Colorada

Geysers

Laguna Verde et Volcan Licancabur

Le Salar

Amis voyageurs, n’hésitez pas à poser vos questions , à bientôt !