Voyages

Road Trip autour de Salta : Guide pratique

La boucle de Salta est une étape incontournable dans la découverte de l’Argentine. Bien qu’une bonne partie du voyage soit réalisable en bus, la location d’une voiture est indispensable pour profiter pleinement des paysages somptueux de cette région.

Location d’une voiture

De nombreuses agences de location se trouvent à Salta. Comme beaucoup de voyageurs nous souhaitions atteindre la Bolivie après cette boucle, seulement deux agences vous laissent la possibilité (pour un supplément bien sur) de laisser la voiture de location à La Quiaca, ville frontière entre l’Argentine et la Bolivie : Atlas Rent a car et Cactus. Leur prix sont quasi similaires, nous avons opté pour Atlas.

8 jours de location nous ont couté 16.000 Pesos. La restitution de la voiture à la Quiaca exige un supplément de 8200 Pesos. La voiture louée est un monospace Volkswagen, idéal pour une voiture bien chargée, tenue de route correcte (surtout pour les nombreux kilomètres de piste entre Cachi et Cafayate.

Itinéraire

Jour 1 : Salta – Cachi

Quelques heures seulement pour rejoindre Cachi en traversant le Parque Nacional Los Cardones. La vue est magnifique mais la route un peu sinueuse alors donnez le volant à une personne à l’aise ! Arrivée à Cachi, un déjeuner sur la place au restaurant Oliver est parfait pour découvrir un plat argentin typique comme le Guiso de Lentejas.

Après avoir rejoint notre Magnifique hôtel / Restaurant / Spa , La Merced del Alto, paradis qui valait totalement le coup d’exploser le budget, nous nous lançons sur la route de La Poma jusqu’à Puente Del Diablo (petite marche de 15 minutes pour admirer la vue).

Jour 2 : Las Cuevas de Acsibi 🖤

C’est un endroit dont on entend très peu parler dans les guides de voyage. Et pour cause, une seule famille fait visiter ces gorges pour un prix plus élevé que la moyenne. Cependant, en groupe ou seul, vous admirerez des formations rocheuses invraisemblables dans un environnement où le seul touriste, c’est vous ! La visite est souvent privée et cette famille adorable vous cuisinera même un déjeuner incroyable ! Cette escapade est plus que recommandée !

Jour 3 : Cachi – Cafayate

C’est la partie de la route la plus ardue selon les guides de voyages. Et c’est vrai ! Mais ça reste tout de même surmontable en roulant tranquillement. Sur la route nous nous sommes arrêtées plusieurs fois pour admirer la vue toujours aussi splendide ! Cafayate est une toute petite ville très conviviale dont la vie nocturne est très active alors profitez-en pour vous imprégner de l’ambiance du coin en mangeant un gras mais succulent Choripan acheté auprès d’un vendeur de rue.

Cafayate est aussi très connue pour son vin, de nombreuses bodégas vous propose des dégustations de vin à prix modique. La Bodega Hermanos propose en plus de vous faire goûter leur fromages délicieux dans une cours jardin très belle, profitez-en pour vous détendre là bas en fin de journée !

Jour 4 : Cafayate – Salta

Sur cette route, Les arrêts sont nombreux dans la Quebrada de las Conchas mais souvent indiqués au dernier moment, alors prenez votre temps et soyez attentifs afin de ne rien manquer du spectacle ! Parmis les plus beaux arrêts on compte la Garganta del Diablo, Tres Cruces, El Anfiteatro et el Obelisco. Comptez une bonne demi-journée de Cafayate à Salta.

Jour 5 : Salta – Purmamarca – Tilcara

La route est bien meilleure en allant vers le Nord ! Nous avons même eut la chance d’assister aux alentours de Jujuy à une fête traditionnelle avec pleins de gauchos, de chevaux et de stands restaurant argentins bien gras que l’on adore !

Premier arrêt à Purmamarca pour emprunter el Paseo de los Colorados, chemin de promenade court et facile qui mène au point de vue sur la montagne aux 7 couleurs. Le village est plein de boutiques artisanales et nous entamons la séance shopping !

Nous reprenons la route et arrivons à Tilcara, village charmant où l’on passera 2 nuits.

Jour 6 : Tilcara

En plus des bars, restaurants et petites boutiques artisanales, il est possible de visiter les alentours à pied comme en voiture. La Garganta del Diablo est accessible à pied par une randonnée qui grimpe un peu mais aux nombreux points de vue sur les alentours.

Comme dans le reste du pays, beaucoup de chiens traînent sur les sentiers de randonnée. N’ayez pas peur, ils vous raccompagneront surement très galamment jusqu’à votre hôtel !

La Pucara de Tilcara bien que chère offre aussi un très beau point de vue sur les alentours.

Jour 7 : Tilcara – Uquia – Humahuaca

Quebrada de las señoritas 🖤

Arrêtez-vous dans le petit village de Uquia et garez-vous sur la place du marché. De là remontez tout droit jusqu’au cimetière et suivre la route/chemin. Cette Quebrada n’est pas indiquée et le chemin de randonnée n’est pas clairement défini, je vous conseille de télécharger les cartes de Maps.Me qui vous aideront à garder le cap ! Cette randonnée vous offre un panel de couleurs incroyables pour une marche assez facile. Arrivés au bout du chemin, continuez sur la gauche entre les pierres jusqu’à la Cueva et profitez de la fraicheur et du silence de la roche.

Humahuaca

Humahuaca, village moins séduisant que Tilcara reste un point de passage indispensable pour sa montagne aux 14 couleurs, et notre dernier arrêt avant d’atteindre la frontière. L’arrêt fût bref mais un restaurant a retenu notre attention. Au coeur de la vieille ville, le restaurant Pachamanka vous charmera avec sa terrasse intérieure buccolique et ses plats locaux délicieux. A goûter absolument: Les Tamales et la Mossa de Coca, on adore !

El Hornocal 🖤

Point d’orgue de ce road trip, la montagne aux 14 couleurs est un monument. Indescriptible dans sa variété de couleurs, elle laisse la foule de touriste perdue dans la béatitude. Comptez 50 pesos par voiture et prévoyez des vêtements chauds. L’observatoire est très haut, il est possible que vous ayez des difficultés à respirer, restez calme et si vous ressentez nausées ou migraine, redescendez sans tarder et respirer calmement.

Jour 8 La Quiaca – Bolivia

Nous rendons la voiture à l’agence devant la gare routière de la Quiaca puis nous prenons un taxi jusqu’à la frontière bolivienne. Ne pas oublier de s’arrêter au poste frontière, il se peut qu’ils ne tamponnent pas votre passeport mais vous donne un simple ticket d’entrée à ne surtout pas perdre (très pratique on adore). Et voilà, fin du road trip et départ pour la Bolivie !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s